Étiquette : coma

Guérison Guillain-Barré

Touchée par le Guillain-Barré, j’étais prisonnière d’un corps momentanément mort. J’ai vécu ma guérison comme une renaissance.

A l’époque, maman de deux petits garçons de 3 ans et 18 mois, je me réveille un matin avec la bouche engourdie. Je tente de boire, mais l’eau sort par le nez. Je compose donc le numéro des pompiers et je tente d’expliquer ma détresse. Mais seuls quelques sons incompréhensibles

Continuer la lecture
syndrome du Guillain-Barré

Les professeurs ont déduit que mon état de stress intense était la seule cause envisageable de mon syndrome du Guillain-Barré.

Le Syndrome du Guillain-Barré ? Jusqu’à l’année dernière, ce nom et cette maladie, étaient inconnus pour moi, mes proches, mes amis… J’ai déclenché un SGB il y a un an et demi, à l’âge de 50 ans. A l’époque, j’étais en situation difficile à mon travail : après 30 ans

Continuer la lecture
statistiques Guillain-Barré : 1 cas sur 100.000 par an

D’après les statistiques, le Guillain-Barré représente 1 cas sur 100.000 par an, 1 cas sur 1 million pour la version Miller Fisher. Quelle chance !

Tout commence la semaine du 20 août 2012. Une fièvre à 39-40 degrés ne me lâchait décidément pas cette semaine-là. Bizarrement, la journée, ça n’allait pas trop mal au boulot malgré la chaleur estivale et je dirais un travail plutôt physique… Et pourtant chaque soir la fièvre remontait. Je me

Continuer la lecture
Guérison Guillain-Barré

Ma guérison du Guillain-Barré a été rapide, mais j’ai bien été atteint par la forme aigüe de cette saleté de maladie.

J’ai 58 ans, bientôt 59 et j’ai été atteint par un syndrome de Guillain-Barré diagnostiqué le 30 octobre 2012 par mon médecin généraliste remplaçant. Je le remercie chaque jour pour ses très grandes compétences et sa clairvoyance. Comme pour beaucoup d’autres, je n’ai absolument rien vu venir. Cette maladie est

Continuer la lecture
Papa est atteint du syndrome de Guillain-Barré

Papa ne peut plus jouer avec moi. Papa ne peut plus rien faire comme un papa normal avec une petite fille de 10 ans à peine.

Vendredi 22 juillet 2005, papa rentre du travail, il est 17h30. Il est étanchéiste. Ma maman travaille de nuit. Papa est très fatigué, donc maman prépare à manger alors qu’à la maison, c’est papa le cuisinier. Avant d’aller me coucher papa me demande son café, déjà il a du mal

Continuer la lecture
transfert tendineux guillain-barré

A la suite de mon Guillain-Barré, j’apprends que mon pied est perdu à moins d’effectuer une opération : un transfert tendineux.

Pour moi, tout a commencé par des fourmis dans les pieds le jeudi 29 mai 2008 au matin. Elles durent toute la journée, me gênant de plus en plus. Vers 16 heures, je quitte mon travail 4 heures avant la fin car je ne tiens plus. Arrivé chez moi je

Continuer la lecture
Polyradiculonévrite Guillain-Barré

Paralysé par la polyradiculonévrite (Guillain-Barré), j’ai eu du mal à accepter mon sort. J’avais honte d’être dans un fauteuil.

J’étais dans ma 54e année, je me souviendrai toute ma vie de ce 11 août 2000, date à laquelle je fus hospitalisé et date à laquelle ma chère maman est décédée. Cependant, je ne l’ai su que cinq mois après, le 1er janvier 2001. Les médecins ayant interdit qu’on me

Continuer la lecture
Je suis tétraplégique à cause du Guillain-Barré

Je suis tétraplégique à cause du Guillain-Barré mais j’ai encore beaucoup de courage et de patience pour espérer encore progresser.

Je souhaite témoigner sur le syndrome Guillain Barré qui m’ a touché 2 ans après ma retraite en juillet 2002. J’ai passé 3 ans en réanimation avec 955 jours de respirateur et 1 an de rééducation dans un centre : ce qui a fait 4 ans d’hospitalisation avant de rentrer

Continuer la lecture
syndrome-miller fisher

Verdict : Miller Fisher. Le petit frère du premier, le Guillain-Barré. Les mamans ne me parlaient plus, elles avaient peur que je leur refile.

A 11 ans, en avril 1987, j’ai fait une syncope une quinzaine de jours avant le début réel des symptômes. Puis, apparition de cloques sur les mains et sur les pieds qui disparaissaient à toute vitesse… pour revenir aussi vite, avec l’impression que les extrémités de mon corps brûlaient. Le

Continuer la lecture
Ils pensent que chez moi, la guérison du Guillain-Barré va être rapide. Mais...

Ils pensent que ma guérison du Guillain-Barré va être rapide. Mais même les chênes les plus solides ne sont pas à l’abri de la foudre.

Je suis en voie de guérison après un Guillain-Barré. J’ai été atteinte par une forme très grave de cette polyradiculonévrite et j’ai retrouvé une vie presque normale. Je voudrais que mon témoignage soit un message d’espoir pour ceux, malades et parents, qui sont confrontés à cette maladie. Monique, 68 ans

Continuer la lecture